La bataille Leyte

Elle vit le débarquement et la reconquête de l'île de Leyte aux Philippines par les troupes américaines et la guérilla Philippines, sous le commandement du Général Douglas MacArthur, contre l'Armée impériale japonaise des Philippines commandée par le Général Tomoyuki Yamashita. La bataille dura du 17 octobre 1944 au 31 décembre 1944 et lança la campagne des Philippines pour la reconquête et la libération de l'archipel, après trois ans d'occupation japonaise.
Dans leur débarquement puis leur avancée sur le territoire, les forces américaines furent également soutenues par la guérilla que menait la résistance philippine contre l'occupant japonais.
Dans le cadre du débarquement américain, se déroula en octobre 1944, à l'est de l'île, la bataille du golfe de Leyte, plus grande bataille navale de l'Histoire.

Douglas MacArthur débarquant à Palo Beach

Le débarquement à Leyte était l'une des opérations les plus ambitieuses menées par l'armée américaine dans le cadre de la guerre du Pacifique. MacArthur assurait le commandement des forces terrestres, maritimes et aériennes. Les manœuvres de débarquement commencèrent le 17 octobre, par des opérations de commando sur des petites îles du golfe de Leyte. Le 20 octobre, à 10 h du matin après plusieurs heures de tirs nourris, les troupes de la 6e armée débarquèrent sur les plages de Leyte. À 13 h 30, MacArthur débarqua en personne et décréta le début de la libération des Philippines.

Débarquement à Leyte

Combats au sud de la vallée de Leyte

La 6e armée avança pendant plusieurs jours en rencontrant une résistance japonaise plutôt désordonnée. Tacloban, la capitale de la province, fut prise le 21 octobre. Le 23, MacArthur y présida une cérémonie décrétant la restauration de l'administration philippine.
La 24e division d'infanterie, commandée par Frederick A. Irving, avança dans la vallée de Leyte sous le feu nourri de troupes japonaises déterminées. Après plusieurs jours de combat, les troupes d'infanterie atteignirent le port de Carigara.
Deux autres divisions américaines avancèrent au sud de la vallée, qui comptait quatre bases aériennes. La 96e division du major-général James L. Bradley progressa dans les marais sous des tirs incessants. Le 31 octobre, les troupes américaines achevèrent le nettoyage de Catmon, prenant d'importantes réserves de matériel et d'artillerie. 
Du 23 au 26 octobre, les Japonais et les Américains s'affrontèrent en une bataille navale. Les Japonais furent repoussés, mais non sans avoir permis le débarquement à Leyte de 34 000 soldats en renfort.
Les Japonais organisèrent le 24 octobre une contre-attaque aérienne, bombardant les troupes américaines qui continuaient à débarquer. Les raids durèrent plusieurs jours, mais furent repoussés le 28 par l'aviation américaine.
LVT-4 et Sherman appuyant des Marines sur Leyte
 

Combats au nord de la vallée de Leyte

Les renforts japonais perturbaient la stratégie américaine, en retardant les plans de reconquête des Philippines. La 6e armée livra bataille durant 17 jours, au terme desquels la plupart des objectifs avaient été atteints. Le général Walter Krueger organisa le nettoyage de la vallée d'Ormoc en réalisant une vaste opération pour prendre en tenaille les troupes japonaises. Le 7 décembre, la 77e division d'infanterie arriva en renfort à l'ouest de Leyte, et permit à la 7e de reprendre sa marche vers le nord, prenant les défenseurs ennemis en tenaille. Après la chute d'Ormoc, la 77e division prit l'aérodrome de Valencia. La défense japonaise au nord de la vallée d'Ormoc fut particulièrement déterminée, mais la ville cotière de Palompon fut prise le 25 décembre. Le 28, les troupes américaines rejoignirent la côte ouest de Leyte. Les combats contre les derniers défenseurs japonais continuèrent jusqu'au 31 décembre.

Contact

libertyship-pacifique.be France, Yvelines libertyship.be@gmail.com